Promenade dominicale à Kayes (diaporama)

Dimanche, novembre 8th, 2009

Rue de Kayes

Dans les ruelles brûlantes de Kayes, des enfants ont tenté de m’apprendre quelques mots en bambara. Et ils se sont moqués. Chez eux, on parle poular, soninké, sérère, wolof… Dehors, c’est le bambara qui prime. Et à l’école, les leçons sont en français. Alors forcément.

(suite…)

Rosso, ville-frontière (diaporama)

Dimanche, novembre 1st, 2009

Arrivée du ferryRosso est poussiéreuse, crasseuse et étouffante. Rosso n’est pas là pour faire la belle, Rosso est fonctionnelle.

C’est le principal poste-frontière entre le Sénégal et la Mauritanie. Plusieurs fois par jour, un ferry traverse le fleuve pour relier les deux pays.

(suite…)

Saint-Louis, couleurs fanées du temps passé

Mardi, octobre 27th, 2009

Dans les bras du fleuve Sénégal, l’île de Saint-Louis somnole, mélancolique, bercée par son passé colonial.

Saint-Louis

Ce petit bout de terre, 2 km de long sur une largeur de 300 m, fut le point de départ des expéditions coloniales dès le XVIIème siècle. Siège du gouvernement de l’Afrique occidentale française jusqu’en 1902, Saint-Louis restera capitale du Sénégal et de la Mauritanie colonisés jusqu’à l’indépendance.

(suite…)

Cap vers le nord : Dakar – Saint-Louis

Lundi, octobre 26th, 2009

Gare routière Dakar

Parce qu’il faudra bien atteindre Niamey un jour, j’ai quitté Dakar ce matin, à contrecoeur. Je réalise que le voyage sera ponctué de petites morts. Des villes où l’on prend ses repères et qu’on ne reverra pas de sitôt. Des « au revoir, à bientôt » qui ne se réaliseront pas avant longtemps.

Mais déjà les faubourgs de Dakar laissent place à la terre rouge et sablonneuse piquée du vert des baobabs et la route défilent sous les roues du taxi « 7 places ».

Louga

Je me suis arrêtée à Louga, ville blanche posée sur le sable. Je n’en ai vu que quelques rues avant de m’engouffrer dans la pénombre rafraichissante du salon de Youssou Mbargane Mbaye, conseiller municipal, vice-président de l’Association des communicateurs traditionnels. Et griot, forcément.

Gare routière LougaAprès un long entretien, nouveau taxi 7 places. Direction Saint-Louis. Mais les passagers manquaient et il a fallu attendre une heure que la voiture soit pleine (soit neuf personnes, logique). Moi qui m’étais promis de ne pas débarquer dans une ville nouvelle seule et en pleine nuit !

Seule, je ne le suis jamais vraiment. Le taxi débordait des boubous colorés de six femmes qui m’ont prise en charge comme une enfant jusqu’à l’auberge.

De Saint-Louis je n’ai donc rien vu. Un pont illuminé. Une douce torpeur loin de l’agitation dakaroise. Et un cybercafé moite et, semble-t-il, très prisé des moustiques !

De passage à Toubab Dialaw

Samedi, octobre 17th, 2009

td

Petit village de pêcheurs lébous, Toubab Dialaw, 50 km à peine de Dakar, regarde de loin l’effervescente capitale.

(suite…)