La parole menacée / Entretien avec Sandra Bornand (2/2)

Mardi, janvier 12th, 2010

« Ce qui m’a vraiment donné envie d’étudier cette parole du griot, c’est tout d’abord ma rencontre avec Dialba. » se souvient Sandra.

Puis, la question centrale de mon travail est venue d’une observation : un jour, lors du mariage d’un membre de la famille parmi laquelle je vivais, j’ai vu le jeune marié trembler à l’écoute de sa généalogie. J’ai alors demandé ce qui se passait et les gens autour de moi m’ont dit que c’était normal. J’ai alors voulu comprendre ce qui provoquait de tels tremblements et ce qui se jouait à ce moment. Ceci m’a amenée sur la piste du pouvoir du jasare et de sa parole : alors qu’il est clairement considéré comme “inférieur” au noble, il prend tout à coup pouvoir sur lui et cela grâce à sa parole

(suite…)

Sur la route, du Mali au Burkina Faso

Dimanche, décembre 13th, 2009

Bamako

Déjà trois semaines passées à Bamako, deux mois en Afrique de l’Ouest…il est temps de passer une nouvelle frontière. Direction : le Burkina Faso.

Un Bamako-Ouagadougou d’une traite ? Mes vertèbres me supplient de fractionner. Alors je fractionne.

(suite…)

Massa Makan Diabaté, le griot écrivain

Samedi, décembre 12th, 2009

Massa Makan DiabatéAvant de quitter le Mali et de découvrir le Burkina Faso, je voulais vous parler de Massa Makan Diabaté.

Son nom ne me disait rien et pourtant, on me l’a présenté comme un grand écrivain malien, presque aussi populaire qu’Amadou Hampâté Bâ.

 

 

(suite…)

Ami Koïta, diva mandingue

Jeudi, décembre 10th, 2009

 Ami Koita

ENFIN ! Une griotte ! Il était temps, me direz-vous.

Toujours encadrées, toujours au second plan, femmes de griots avant d’être griottes, celles croisées avant Ami laissaient la parole aux hommes. Je voulais donc profiter de mon séjour à Bamako pour rencontrer des femmes indépendantes, des griottes célèbres, celles dont les cassettes grésillent partout, dans les bus, les taxis, les cafés, celles qui font la une des magazines locaux. Mah Kouyaté numéro 1, Oumou Sangaré, Babani Koné ou Ami Koïta.

Mes méthodes d’approche n’ont pas été fructueuses. Les jours passaient. Messages sur répondeur. « Rappelez demain, rappelez la semaine prochaine »…

Et voilà qu’en deux jours, mes deux derniers jours à Bamako, les griottes semblent tomber du ciel !

(suite…)

Ibrahima Diabaté, jeune griot de Kéla

Mardi, décembre 8th, 2009

Ibrahima Diabaté à Siby

De cette escapade d’un jour à Siby, moins de cent kilomètres au sud-ouest de Bamako, je n’attendais qu’un peu de calme et de verdure loin de la poussiéreuse capitale. Cherchant un guide pour une promenade dans les monts Mading, j’y ai rencontré par hasard Ibrahima.

Ibrahima comment ? « Diabaté. »« Tu es griot alors ? » « Merci !* »

Et pas n’importe quel griot Diabaté ! Un Diabaté de Kéla.

(suite…)

Etre celui dont on chante les ancêtres

Lundi, décembre 7th, 2009

Moussa Keïta

Moussa Keïta est un gentleman. A 80 ans passés, son maintien reste impeccable, son élégance discrète. D’une douceur enfantine. Dommage qu’il range instinctivement son sourire charmeur devant l’objectif.

Moussa Keïta est le jeune frère de Modibo Keïta, le premier président du Mali indépendant.

(suite…)

Toumani Diabaté : une pluie de billets en plein concert

Jeudi, décembre 3rd, 2009

Toumani Diabaté

Petit intermède griotique entre ces cartes postales.

Toumani Diabaté était il y a deux semaines en concert au Centre culturel français de Bamako avec le Symmetric Orchestra, sa formation qui rassemble des musiciens de l’Afrique de l’Ouest.

Toumani Diabaté est un grand maître de la kora, héritier de 71 générations de koristes.

Un concert c’est un concert me direz-vous. Mais certaines pratiques dans un spectacle de griots sont pour le moins déroutantes.

(suite…)

Tabaski : la fête du mouton ou l’hécatombe au coin de la rue

Dimanche, novembre 29th, 2009

Fête du mouton

Après une semaine de silence électronique et avant de vous emmener le long du fleuve Niger, plongeons ensemble dans un bain de sang moutonesque*. Fervents défenseurs des bêtes et hémoglobinophobes, je vous demande d’avance pardon.

A Bamako comme à Lille, Paris ou Tanger, c’était hier la fête du mouton. L’Aïd el kebir. Sauf qu’en Afrique de l’Ouest francophone, on dit « Tabaski ».

(suite…)

Saut de puce à Kita (diaporama)

Mercredi, novembre 18th, 2009

kitaaa

Kita. Berceau des griots mandingues. Dommage que personne n’ait pu me dire pourquoi tant de grands djelis venaient de Kita. « Ils ont aimé la ville« , m’a-t-on dit. Ou sa colline rassurante. Bloc rougeoyant qui change de teinte au fil des heures et d’où sort chaque année une sorcière.

(suite…)

Une longue journée de baptême

Lundi, novembre 16th, 2009

Le temps des femmes

Trois motos nous attendent à midi. Trois chauffeurs aussi. (Mais toujours pas de casque en vue.) Dans une maison de Kalaban Coura*, on baptise aujourd’hui une petite fille née il y a une semaine.

La journée sera longue. Du matin au soir, les invités se relaient. Hommes, femmes, à chacun son heure.

(suite…)